TEARS OF GAZA (LES LARMES DE GAZA)

RAMDAM

Ce sera probablement le film le plus "choc" du festival et donc qui provoquera certainement la polémique.
Il marquera par les images de femmes et d’enfants impitoyablement et délibérément massacrés par l’armée israélienne lors de l’opération plomb durci.
Un documentaire à la limite du supportable heureusement humanisé par le témoignage de cinq enfants survivants mais atteints dans leur chair et dans leurs têtes.
La réalisatrice norvégienne devrait être présente ainsi que Bruno Stevens, probablement le meilleur reporter photographe belge. Il a couvert les "évènements" israélo-palestiniens depuis la première intifada.
Il était, de plus, le seul journaliste occidental présent à Gaza lors de l’opération plomb durci. Son témoignage est donc particulièrement précieux pour convaincre les sceptiques et répondre aux opposants. Bref une soirée qui devrait faire date dans le festival à condition que le public soit présent au rendez-vous.

[|

Première diffusion dans Ramdam
le lundi 23 janvier à 20h30

|]

Partager sur facebook Partager sur Twitter Google +

Les services du MOC

CIEP Wallonie Picarde
AID l'Escale
Solidarité Mondiale