Manifestation du 18 mars à Namur

18/03 NON aux réformes du non-marchand

Le gouvernement Wallon envisage officiellement l’évolution de la définition du « Secteur Non Marchand » :

«  Branche d’activité dont les organisations ne seront plus en mesure de fournir des biens et services à la collectivité sans but de lucre car elles ne seront plus financées principalement par des subsides publics.  »
Définition originelle du secteur non-marchand proposée par le Centre de Recherche et d’Information Socio-Politiques – CRISP

Ces réformes auront des conséquences concrètes auxquelles certains acteurs du non-marchand sont déjà confronté : les pertes d’emplois (et donc de services) en lien direct avec la réforme des aides à l’emploi (APE) qui est portée actuellement par le Ministre Jeholet et soutenue par l’exécutif wallon.

Des exemples en Wallonie picarde ? Rendez-vous sur agoniedunonmarchand.be

On avait annoncé – à grand coup de fusils d’une communication politique bien orchestrée – qu’il n’y aurait PAS de pertes d’emplois avec la réforme… force est de constater que les premiers effets seront déjà visibles dès 2019 au sein de plusieurs structures du non-marchand de notre région.
Tout cela n’augure que du pire lorsque la période transitoire actera dans le marbre des situations catastrophiques pour le secteur.

Donc, oui, il y a aura bel et bien de nombreuses pertes d’emploi liées à la réforme, et oui, les services proposés par tous les secteurs du non-marchand : dans le domaine culturel, de la jeunesse, de l’aide aux personnes, de l’évènementiel, du logement ou encore de la formation… vont être rapidement impactés : réductions des projets, voir mort de certains, affaiblissements structurels d’organisations sociales/culturelles nécessaires à la collectivité sans but de lucre, etc.

Cette réforme met ainsi en péril les activités qu’une foule d’associations met au service du citoyen. Plus encore, ce sont les citoyens qui devront passer à la caisse ou se passer de ces services.

A moins que…

MOBILISONS-NOUS

• pour la reformulation d’une proposition sociale et culturelle concertée avec ses acteurs de terrain.

• pour que l’actuelle accélération des réformes emplois soit freinée d’ici aux prochaines élections…

• pour que d’ici là, un véritable dialogue s’ouvre avec le « Politique », avec un appel à soutenir une réflexion fondamentale dans les programmes de campagne des partis…

• pour qu’une proposition concertée avec ses acteurs sociaux et culturels autour de l’enjeu d’un financement pérenne du secteur du non-marchand soit envisagée.

Sans cela, NOUS DEVONS NOUS PREPARER AU PIRE.

Si rien ne bouge, c’est une attaque en règle contre la liberté fondamentale d’association qui se prépare – avec d’autres réformes toujours plus destructrices du tissu socio-culturel – représenté ici par le secteur non-marchand.

Rejoignez-nous le 18 mars prochain à Namur pour manifester contre les réformes du non-marchand orchestrées par le Gouvernement wallon MR-CDH.

Départ en cars (transports gratuits) organisés par la CSC Hainaut Occidental

  • Ath : rendez-vous à 08H00, place de la libération
  • Tournai : rendez-vous à 08H00, esplanade de l’Europe
  • Mouscron : rendez-vous à 07H30, parking Nell à Luingne

Inscription obligatoire au plus tard pour le 13 mars !

Contact et info : manif.CSCHO@acv-csc.be ou 0473/332 444

Partager sur facebook Partager sur Twitter Google +

Les services du MOC

CIEP Wallonie Picarde
AID l'Escale
Solidarité Mondiale