Communiqué de presse

Viva For Life, et après ?

Des centaines d’actions…des millions récoltés…des soirées festives avec des stars…des sourires…de la générosité…Réjouissons- nous : les Wallonnes et les Wallons picards, petits et grands, ont été FORMIDABLES…

Mais désolé de l’affirmer, désolé de nous décevoir : tout cela ne suffira pas !

La pauvreté est le résultat de politique sociale et économique et le résultat de processus d’exclusion organisé. La pauvreté est le résultat d’un système politique néolibéral qui entretient et multiplie les inégalités. Sans sécurité sociale, on passerait en Belgique de 15.5% de personnes en situation de risque de pauvreté à 43,1%.
Lutter contre la pauvreté c’est d’abord s’assurer que les mécanismes de protections sociales fonctionnent bien.

Une pension digne et suffisante, des allocations de chômage dignes et suffisantes, des remboursements de soins de santé dignes et suffisants, des assurances accident du travail et assurances maladies professionnelles efficaces, des allocations familiales décentes, un système de sécurité sociale égalitaire entre les hommes et les femmes. Un système de sécurité sociale qui revendique l’individualisation des droits
La sécurité sociale reste le meilleur rempart contre la précarité et les inégalités. Et aujourd’hui, en Belgique, les partis de droite (le MR en tête) veulent dé-financer la sécurité sociale.

Difficile, voire révoltant, de voir certains responsables politiques se pavaner avec un chèque à la main sur les plateaux médiatiques alors que leur parti organise le démantèlement de pans entier de la sécurité sociale au profit parfois d’assurance privée. Les chiffres de l’Office National de Sécurité Sociale montrent qu’on se trouve face à un problème de moyens. Les recettes de la Sécurité sociale sont volontairement réduites et si on ne la refinance pas, il faudra s’attendre à de nouvelles coupes budgétaires dans les pensions, les soins de santé ou les allocations de chômage. Cela conduira à de la paupérisation et à de la casse sociale.

Difficile, voire révoltant de voir certains sponsors se pavaner un chèque à la main sur les plateaux médiatiques alors qu’ils organisent des réductions d’emploi et la détérioration des conditions de travail…

Lutter contre la pauvreté, c’est donc aussi pour chaque citoyenne et chaque citoyen de Wallonie picarde résister et défendre une sécurité sociale forte où chacune, chacun doit contribuer en fonction de ses revenus et chacune, chacun recevoir en fonction de ses besoins.

Lutter contre la pauvreté ne doit pas être seulement une question de charité individuelle mais bien un combat collectif pour une société juste, égalitaire et solidaire. Cette magnifique générosité doit se conjuguer avec une action citoyenne collective pour défendre nos conquis sociaux.

Lutter contre la pauvreté, c’est lutter contre l’évasion fiscale (en Belgique, 28 milliards d’euros échappent chaque année à l’impôt) et taxer le capital.
Lutter contre la pauvreté, c’est d’abord le choix d’une politique économique et sociale progressiste.

Désolé encore mais les bons sentiments ne suffiront pas.
Ce n’est, en fait, pas aux citoyens de pallier les manquements des politiques de l’État en faisant des dons (pour Viva for Life ou pour une autre opération). Ces opérations n’amélioreront pas vraiment les conditions d’existence des familles des enfants pauvres. L’opération a récolté 5.658.352 €…pour plus ou moins 90.000 enfants vivant dans des familles pauvres, soit 63€ par enfant. Ces sommes sont dérisoires. Et de toute manière, cet argent est versé aux associations ce qui leur permet au mieux de continuer leurs activités comme d’habitude et, parfois, de lancer un micro projet. Mais ce ne sont en aucun cas des fonds structurels suffisant pour ces associations.

Et merci quand même à Sara, Ophélie et Adrien de veiller à ce que la radio de service publique informe correctement ses auditeurs sur l’intérêt d’une sécurité sociale efficace pour lutter contre la pauvreté des familles des enfants pauvres…

Le Mouvement Ouvrier Chrétien de Wallonie Picarde

Partager sur facebook Partager sur Twitter Google +

Les services du MOC

CIEP Wallonie Picarde
AID l'Escale
We Social Movements